Formation continue des kinésithérapeutes : le guide pour tout savoir

Accueil » Développer son activité » Formation continue des kinésithérapeutes : le guide pour tout savoir
Dernière modification le 01/01/2024
Facebook
Twitter
LinkedIn

Sommaire

Amélioration des connaissances professionnelles ou acquisition de nouvelles compétences, la formation continue permet d’assurer la qualité de votre pratique, mais aussi de gagner en confiance. De plus, que vous soyez kiné débutant ou déjà installé depuis plusieurs années, la formation est également une obligation déontologique inscrite au code de la santé. Maddie vous propose ce guide pour tout savoir sur la formation continue des kinésithérapeutes.

Quels sont les différents modes de financement possibles pour la formation continue des kinés ?

Pour la formation continue des masseurs-kinésithérapeutes, trois types de prise en charge existent. Les 2 principaux sont le DPC et le FIF PL, mais vous pouvez également avoir recours au crédit d’impôt.

Le développement professionnel en continu (DPC)

Mis en place dans le cadre de la loi de modernisation de notre santé en 2016, le DPC est géré par l’Agence nationale du Développement Professionnel en Continu (ANDPC).

Grâce, d’une part, à l’évaluation et l’amélioration des pratiques professionnelles et, d’autre part, au maintien et à l’actualisation des connaissances et des compétences, le DPC a pour but de parfaire la qualité, la sécurité et la pertinence des soins.

En tant que professionnels de santé libéraux, l’ensemble des masseurs-kinésithérapeutes sont soumis à l’obligation triennale de DPC. Ainsi, tous les 3 ans, vous devez pouvoir attester : 

  • que vous vous êtes formé ;
  • que vous avez évalué votre pratique ;
  • et que vous avez géré vos risques professionnels.

Pour valider cette obligation, vous devez effectuer au moins deux formations de deux types différents sur une période de trois ans.

La prise en charge du DPC est plafonnée à 14 heures par an.

🤓 Bon à savoir : le DPC finance votre formation et en plus indemnise le temps que vous y consacrez.

Le fonds interprofessionnel de formation des professionnels libéraux (FIF PL)

Le FIF PL est un fonds d’assurance de formation créé par l’Union Nationale des Professions Libérales. Il a pour but de favoriser le développement des compétences et l’actualisation des connaissances des professionnels exerçant en libéral.

Pour bénéficier de ce fond, il faut être inscrit à l’URSSAF en tant que travailleur indépendant membre des professions libérales. En tant que kiné et professionnel de la santé, vous pouvez donc profiter des avantages offerts par le FIF PL pour enrichir vos compétences et maintenir votre expertise à jour à condition d’adhérer à l’organisme et de vous acquitter d’une contribution financière. Le montant de la cotisation est fixé en fonction de vos revenus.

Une fois votre adhésion payée, vous avez accès à un crédit de formation annuel. Ce crédit peut être utilisé pour régler la totalité ou une partie des frais liés à la formation continue. Vous pouvez ainsi vous en servir pour régler : 

  • des frais d’inscription ;
  • des frais pédagogiques ;
  • ou encore des frais de déplacement.

Les thèmes et prises en charge spécifiques à chaque profession sont décidés chaque année par les organisations syndicales concernées.

Le plafond de prise en charge du FIF PL est fixé à 750 € par an.

Le crédit d’impôt

Il existe également des formations sans prise en charge ni contrainte concernant le choix des thèmes. Ces dernières peuvent être en partie financées grâce au crédit d’impôt pour les dirigeants d’entreprise.

Ainsi, les kinésithérapeutes exerçant en tant que professionnels libéraux sous le régime BNC (bénéfice non commercial) ont la possibilité de déduire de leurs bénéfices les dépenses liées à la formation continue.

En conséquence de quoi, les sommes engagées à la formation et au perfectionnement de leur pratique sont fiscalement déductibles.

Le plafond pour le crédit d’impôt est fixé à 40 heures par an.

⚠️ À noter

Ces 3 modes de financement ne sont pas cumulables pour une même formation, mais peuvent être utilisés individuellement pour des formations différentes dans le but de se former toujours plus.

Quelles sont les formations accessibles aux kinésithérapeutes ?

Orientations prioritaires et DPC

Les organismes de formation s’appuient sur les orientations nationales prioritaires de DPC pour établir leurs parcours de formation. Ainsi, les formations proposées tournent autour de 3 axes : 

  • cognitif : approfondissement des connaissances ;
  • d’analyse des pratiques professionnelles : réflexion sur la démarche et les caractéristiques de la pratique du masseur-kinésithérapeute ;
  • et de gestion des risques : identification, évaluation et priorisation des risques relatifs au métier de kiné.

Vous aurez accès à des formations telles que : 

  • la télémédecine, une technologie au service de l’art médical ;
  • neurodynamique des membres inférieurs ;
  • l’épaule du sportif : du bilan au retour terrain ;
  • ou encore screening — Triage et niveaux de vigilance…

Pour connaître toutes les formations qui vous sont accessibles, rendez-vous sur votre compte personnel ou sur le site de l’ANDPC. Un moteur de recherche y rassemble l’ensemble des formations dispensées par des centres de formation ou des structures reconnus par l’ANDPC.

Catalogue de formation du FIF PL

Le FIF PL met à disposition des masseurs-kinésithérapeutes une liste annuelle de formations éligibles couvrant divers domaines de compétences. Vous pouvez choisir parmi ces différentes formations en fonction de vos besoins. 

Vous approfondissez vos connaissances grâce à des formations cœur de métier telles que : 

  • la kinésithérapie des atteintes neurologiques, neuromusculaires ;
  • le droit, la législation et l’expertise en kinésithérapie ;
  • la santé connectée et la télésanté ;
  • ou encore, la kinésithérapie de la douleur.

Ou bien des formations transversales comme : 

  • l’exercice pluriprofessionnel, l’exercice coordonné et l’alliance thérapeutique ;
  • ou la formation de formateurs.

🍀 En résumé

Le DPC 

  • Rentre dans le cadre de l’obligation légale de formation continue des professionnels de santé ;
  • concerne l’ensemble des professionnels de la santé en France ;
  • son plafond est fixé à 14 h/an et par professionnel ;
  • indemnise également le temps passé en formation.

Le FIF PL 

  • Ne rentre pas dans le cadre de l’obligation triennale ;
  • concerne l’ensemble des professions libérales ;
  • obligation d’être adhérent ;
  • son plafond est fixé à 750 €/an et par professionnel ;

Le crédit d’impôt

  • Ne rentre pas dans le cadre de l’obligation triennale ;
  • concerne les dirigeants d’entreprise dont les kinés libéraux ;
  • son plafond est fixé à 40 h/an.

Découvrez aussi d'autres articles

Retour en haut

La solution d’agenda tout-en-un pour les professionnels de santé qui aiment faire des économies tout en optimisant leur planning. Déjà plus de 2000 libéraux satisfaits.